D talk

De Grenouille à Princesse , mes années Collège

En cette période de rentrée , quand on a un certain âge ou un âge certain , avancé , bref quand on est vieille, on aime radoter et replonger dans nos souvenirs passés. Avec ma BBF (je garde la signification pour nous mais en gros ma best friend) qui partage mes délires, mes folies, mes déceptions depuis nos 6 ans, on se soutient depuis ces années collège et lycée et en ce moment on aime remonter le temps ça commence toujours par « tu te souviens ?».

J’ai donc décidé de vous faire quelques confessions dans cet article. Vous savez ces années où vous priiez pour qu’elles passent vite, où vous attendiez d’être adultes et épanouis. A cette période j’étais dans la catégorie des crottes de nez , tête d’ampoule. En gros j’étais moche  sans style on va dire, vous savez la fille qui se cache derrière des jogging trop large non pas parce qu’ils n’étaient pas à ma taille mais parce que j’étais toute maigrelette ,une asperge ,celui que je mettais souvent et dont mes camarades se rappelleront certainement  toute leur vie était le bleu et jaune, j’avais une coiffure pas tendance : ces petites nattes collées sur ma tête (Ti Kouri en créole haïtien) qui me donnait envie de retourner chez moi chaque fois qu’un garçon m’embêtait, oui parce que à cette période les garçons sont très bêtes et embêtant ,  est-ce seulement à cette époque, ?Bon euh c’est un autre sujet, on s’égare… Par contre les filles, elles se moquaient et vannaient derrière mon dos.

princesse
Le destin de Lisa
Résultat de recherche d'images pour "ugly betty"
Ugly betty

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’étais aussi une Tête d’ampoule parce que j’étais dans le TOP 3 des meilleurs élèves de l’école.

Et vous voyez tous ces films sur la vie lycéenne, les crotte de nez tête d’ampoule qui deviennent des bombes et bien vous savez quoi ? Cela ne reste que dans les films. Non, non il y a une grande part de vérité je dois dire. J’ai des millions d’anecdotes qui peuvent prouver cette thèse voici une compilation de mes pires  meilleures  histoires qui m’ont marquées :

  1. Quand tu es une tête d’ampoule, tu veux tellement être accepté pas juste pour que l’on copie sur toi durant les contrôles mais pour la personne cool que tu peux être, que tu es prêt à t’inventer une personnalité de bad girl et pour cela tu décides de t’assoir prêt du plus cancre de la classe. Résultat de cette fausse bonne idée : ses notes à lui augmentent (de 1 à 6 /20 parce que même en copiant il arrive à faire des erreurs), tes notes à toi restent inchangées car de toute façon quand tu es une tête d’ampoule quand tu rentres chez toi tu reprends tes leçons (tu ne traînes pas dehors) et quand tu as un moment pour jouer tu joues à « la maîtresse » avec tes cours.

Cependant les observations sur le bulletin de notes eux changent de  « élève sérieuse et réservée » à  « Déborah a de bonnes capacités mais trop de bavardages ! » Bon allez retour au premier rang !

 

  1. Quand tu es une tête d’ampoule, tu as de superbes bonnes notes comme des 20/20 ! Bonne chose non ? hum ça dépend, le jour où en SVT (sciences vie de la terre) cours sur les chromosomes et la génétique j’ai récoltée un 20/20 , tout le collège était au courant avant que je n’obtienne ma copie, mon professeur avait tellement fait de la pub pour cette note que l’on m’arrêtait juste pour me dire « c’est toi la fille qui eut 20 ? », il en avait même parler à ma maman. Hum oui mais tout ça c’est bien beau mais assez dérangeant, surtout quand certains te jalousent alors tu décides au contrôle prochain de faire quelques erreurs pour avoir juste un 14. Chose faite, le professeur te demande « mais qu’est ce qui s’est passé c’était la même chose que le dernier ? – je ne sais pas j’avais peut être pas bien compris !

 

  1. Quand tu es une tête d’ampoule, tes camarades frappent à n’importe quelle heure pour te demander taxer tes devoirs afin de les copier. Un jour en les voyant arriver, j’ai dit à mon petit frère « dis leur que je ne suis pas là » Il va donc ouvrir la porte : « – Salut Déborah est là stp ? – Non, ELLE A DIT qu’elle n’était pas là ! » (oh l’abrutis franchement K si tu passes par-là tu n’étais vraiment pas fufute) quelques minutes plus tard mon devoir de français était entre leurs mains.

 

  1. Quand tu es une tête d’ampoule, tu élabores des stratagèmes afin de contourner ces élèves qui n’apprennent rien et veulent tout te pomper. Situation, tu es en contrôle d’une heure : pendant les 45 minutes tu apprends les énoncés par cœur et te fait la réponse dans la tête. Quand L qui est à côté de toi et te met une pression pour lui souffler les réponses et bien tu lui montres ta feuille toute blanche et tu lui fais une tête du style  « je connais rien je suis en panique » et finalement dans les 15 dernières minutes tu écris toutes les réponses hahaha bon quand tu recevras ta copie et ta note il te faudra une bonne explication à fournir.

5.Quand tu es un crotte de nez, tu rêves des mecs les plus beaux de l’école, qu’ils te regardent et encore pire, s’intéressent à toi. Alors le jour où le beau gosse M est venu sonner à ma porte avec son pote avant que j’aille au foot, j’étais estomaqué et là catastrophe ! Tu penses tellement qu’il s’agit d’une chose impossible que ta bouche commence à dire n’importe quoi ; après la déclaration : « -mon pote il t’aime !  -Quoi ? Mais dégage moi je ne t’aime pas je ne t’aimerai jamais ! dégage ! Hum non non je n’étais pas impulsive du tout à cette époque. Ma bouche avait juste la fâcheuse habitude de dire des choses très méchantes et vexante et souvent le contraire de tout ce que je pensais. De retour au bahut son pote voulait me casser la gueule pour avoir brisé le cœur de son pote.

 

 

  1. Quand tu es une crotte de nez et que ta bouche est «sale », on veut souvent te casser la gueule. Je parlais très mal, même quand on ne me parlait pas je rentrais dans la conversation. Combien de filles, ont voulu me donner une leçon mais j’étais un garçon manqué donc je n’arrivais pas à lever la main sur elles mais sur cet abruti que je ne pouvais pas croiser j’ai craqué un jour et le coup de poing est parti alors là pour le coup j’étais devenu la fille qui avait défoncé le mec.

 

  1. Quand tu es une crotte de nez, tu rêves que le plus beau gosse du bahut te parle, t’invite à sortir et en fait tu prends tes rêves pour une réalité…jusque-là ça va puis tu en parles à tes amies et ça remonte dans les oreilles du beau goss. Je me souviens de cette superbe journée enfin c’est comme ça qu’elle avait commencé, on la finirait au gymnase pour un grand tournoi de Handball. Quand je suis arrivé au gymnase avec mes copines , je montais les escaliers quand mon regard est tombé dans celui de M, le beau goss hum il a crié, lui qui était assis dans les tribunes «  hey toi la ! » je savais déjà le crime que j’avais commis et j’étais bel et bien coupable j’ai prétexté devoir à aller chercher ma sœur à l’école et j’ai couru, même Usian Bolt n’aurait pas pu me rattraper et rivaliser, je n’ai jamais couru aussi vite de ma vie depuis ce jour , j’habitais à 15 minutes du gymnase je suis arrivé chez moi en 1,15 minutes. Je me sentais en sécurité enfin mais je vous assure que quand vous êtes coupable on vous retrouve toujours et la sentence s’abattra toujours sur vous. Quelques mois plus tard je revenais du cours de sport (VTT) et je tombai nez à nez avec lui. Crotte de nez vs beau gosse il a pointé son doigt sur mon visage angélique et il m’a dit : « je ne te connais pas ! je ne sors pas avec toi la prochaine fois que j’entends un truc tu verras ! » J’ai avalé ma salive et j’ai été aux toilettes avec BBF faire une incantation sur ce mec que je détestais à présent.

 

  1. Quand tu es une crotte de nez, tu veux évoluer, l’erreur c’est faire ses changements sur toi, toute seule. J’ai donc tenté de lâcher mon jogging bleu et jaune , à une rentrée j’avais décidé de me la jouer féminine surtout que j’avais noté à ce moment une augmentation de mes pectoraux (on ne pouvait pas encore parler de seins LOL) mais là c’était too much j’ai sorti le pantalon en cuir , même à mon âge avancé actuel j’aurai du mal à assumer, alors à 14 ans wow , j’avais pris des lunettes de vue style « secrétaire coquine » j’ai gardé cette tenue les 2 heures seulement de la pré-rentrée. Quand tu n’es pas prête … tu n’es pas prête ! Mes copines avaient beau dire « popopoppo » je n’assumais pas le regard.

 

 

  1. Quand tu es une tête d’ampoule, tu fais des anti-sèches juste pour faire comme les autres et faire la bad (encore), sauf que les autres te regardent avec un air tellement accusateur ,que le prof en vient à deviner que quelque chose se trame et grille tes notes parce que à la base ce n’était que des fiches de révisions. Il te les confisque, te compte pas la moitié des exercices du contrôle mais surprenant comme ça peut paraître tu te retrouves quand même au finale avec une note supérieure à la moyenne.  Il décide alors ne même pas te punir mais mettre un mot dans ton carnet.
  2. Quand tu es une crotte de nez, tu as toujours un complexe (moi ma grande taille) et un problème pendant les sorties scolaires comme le fait d’être toujours assise à l’avant de l’autocar avec un sac parce que tu es susceptible de vomir. Bon cette dernière c’est un clin d’œil ) ma BBF et ma soeur , heureusement je n’étais pas une petite vomito.

 

Me replonger dans ces souvenirs, je suis vraiment morte de rire, sur le coup c’était difficile, une période où l’on change physiquement, psychiquement où le regard des autres est important mais aussi cruel.

 

Cependant les pires moments de votre vie, passés, très souvent vous feront sourire ou pleurer de rire des années plus tard ou sentir fort. Vous pourrez vous dire que vous y avez survécu et sinon laisser le temps faire son temps.

Ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort ne vous tue pas Lol.

La crotte de nez que vous êtes se transformera une jolie princesse sans baiser de prince.

 

Je dédicace ce billet à toutes mes amies du collège, perdues de vue ou toujours présentes dans ma vie mais aussi mes cancaniers.

princesse

 

Laisser un commentaire